Les 4C du diamant

janvier 19, 2021 7 minutes de temps de lecture

Les 4c du diamant

Vous voulez peut-être acheter un bijou en diamant comme une bague de fiançailles, un solitaire ou une belle parure ? Mais vous ne connaissez pas grand-chose au monde des gemmes et vous aimeriez être sûr de votre achat en repartant de la Place Vendôme. Sachez que la plus célèbre des quatre pierres précieuses (Diamant, Saphir, Émeraude, Rubis) possède un système mis en place en 1939 par le plus important conglomérat diamantaire du monde, le groupe « De Beers ». Ce système se base sur 4 critères permettant une fois réunis de déterminer la rareté et la valeur d’un diamant. Il se nomme le système des 4C (Cut, Colour, Carat, Clarity), car en anglais, les 4 critères de qualité commencent comme vous pouvez le voir par C. Pour bien comprendre le système, il faut comprendre chaque critère un par un. Nous allons donc tous vous les expliquer individuellement dans la suite de cet article.

Arbre à bijoux résine

1) L’origine des 4C (De Beers et GIA) :

Tout d’abord, un peu d’Histoire pour comprendre les origines et l’utilité de ce système ! Comme dit précédemment dans l’article, le système des 4C a été mis au point en 1939 par le groupe De Beers avec la participation du GIA (Gemological Institute of America). Le GIA est une organisation fondée en 1931 à New York qui identifie et classe les pierres précieuses. C’est la première autorité mondiale du monde de la gemmologie. Lorsqu’un diamant passe les contrôles du GIA, il se voit attribuer un certificat avec un numéro qui lui est propre. Un diamant certifié a une valeur beaucoup plus importante. Le système des 4C a donc été créé par deux acteurs majeurs du marché mondial du diamant. C’est à ce jour le meilleur système pour déterminer la rareté et la valeur d’un diamant, il est utilisé internationalement.

GIA diamant

                                                         (Voici l'un des magnifiques couloirs de la tour du GIA à New York.)

2) La taille du diamant (Cut) :

La taille d’un diamant est de loin l’élément le plus important à prendre en compte pour déterminer la valeur de cette superbe pierre précieuse. Plus un diamant est bien taillé, plus la lumière lui permet de briller. Si le diamant est taillé de manière parfaitement symétrique, le reflet de la lumière sera éblouissant ! De par la dureté exceptionnelle de cette pierre précieuse, il y a tout un art à maîtriser pour la tailler convenablement. C’est pourquoi les diamants ne sont pas taillés par des lapidaires, mais par des diamantaires, car ces derniers ont des compétences spécifiques relatives aux diamants. Lorsque le diamantaire taille le diamant, il essaye donc de faire un maximum de facettes symétriques en s’adaptant à la taille du diamant, pour que ce dernier brille de mille feux !

3) La couleur du diamant (Colour) :

Les professionnels du monde du diamant ne considèrent pas la couleur des diamants comme une qualité, mais comme un élément de rareté. Généralement, les diamants ont une teinte se rapprochant soit du jaune pâle soit du blanc (incolore). Ainsi, pour mesurer convenablement la couleur des diamants, il existe une échelle allant de D à Z utilisée du GIA. Plus le diamant se rapproche de D sur l’échelle, plus il est incolore (diamant blanc). À l’inverse plus il se rapproche de Z, plus il est jaune. Vous pouvez voir ci-dessous une image montrant le classement :

Diamant couleur

Certains diamants ont une teinte de couleur plus franche. Ces derniers se nomment les « fancy diamonds », en France nous employons le terme « diamant de teinte franche ». Ce sont tout simplement des diamants plus colorés que les autres. Sur l’échelle du GIA, ils sont classés juste après les diamants de classe Z.

Une dernière échelle qui n’est pas employée par le GIA existe, il s’agit de l’échelle de couleur « Argyle ». Cette dernière vient d’Australie, car dans ce pays il y a une mine de diamants roses qui se nomme Argyle. L’échelle est donc employée pour classer les diamants avec des teintes un peu plus colorées (rose, champagne et cognac).

Diamant rose

                                                                      (Vous pouvez observer sur l'image un magnifique diamant rose.)

4) La pureté du diamant (Clarity) :

A) Les inclusions dans un diamant :

Il est important de savoir qu’un diamant totalement pur n’existe pas. En utilisant une loupe très puissante, nous trouverons toujours des imperfections dans un diamant. Les impuretés sont en fait des inclusions, il en existe plein de différentes sortes, mais généralement, ce sont en fait des matériaux différents qui se sont formés dans le diamant, ou tout simplement des cristaux de diamant. Voici quelques-unes des différentes inclusions possibles :

- Plume : Fissure ressemblant à une plume.

- Nœud : Inclusion cristalline ressemblant à un nœud à la surface du diamant.

- Aiguille : Fine et longue inclusion comme une aiguille à l’intérieur du diamant.

- Facette supplémentaire : Facette en trop, non esthétique.

- Naturel coupant le rondis : Partie ou bord du diamant entaillé, après qu’il est été poli.

Il en existe plein d’autres : Tache, Maclage, Cristallite, Naturel, Cavité, Ébréchure…

Inclusions diamant

(Voici un diamant avec des inclusions.)

B) L’échelle de pureté du GIA :

Le GIA utilise un système se basant sur la visibilité des inclusions pour définir la pureté d’un diamant. Plus l’expert a besoin d’utiliser une loupe avec un grossissement élevé pour pouvoir les observer, plus le diamant sera pur. Vous pouvez ainsi voir ci-dessous le classement utilisé par la GIA.

1/ FLAWLESS (FL)

Aucun défaut externe ou interne avec un grossissement (x10)

2/ INTERNALLLY FLAWLESS (IF)

Aucun défaut interne avec un grossissement (x10)

3/ VVS1 (Very Very Small Inclusions)

Des minuscules inclusions, difficilement visibles à la loupe (x10)

4/ VVS2 (Very Very Small Inclusions)

Un tout petit peu plus de défauts que le VVS1

5/ VS1 (Very Small Inclusions)

Des très petites inclusions, dur à observer à la loupe (x10)

6/ VS2 (Very Small Inclusions)

Un tout petit peu plus de défauts que le VS1

7/ SI1 (Small Inclusions)

Des petites inclusions aisément visibles à la loupe (x10)

8/ SI2 (Small Inclusions)

Un tout petit peu plus de défauts que le SI1

9/ SI3 (Small Inclusions)

Un tout petit peu plus de défauts que le SI1 (n’est utilisé que par les diamantaires et non par les laboratoires experts)

10/ P1 (Piqué)

Des inclusions facilement visibles à la loupe (x10), difficilement visibles à l’œil nu et n’affectant pas la brillance.

11/ P2 (Piqué)

Importantes inclusions aisément visibles à l’œil nu et affectant un peu la brillance.

12/ P3 (Piqué)

Importantes inclusions très facilement visibles à l’œil nu et affectant beaucoup la brillance.

(Les observations à l’œil nu sont faites par le côté de la couronne, vous pouvez voir ci-dessous un schéma vous montrant les différentes parties d’un diamant.)

Schéma diamant

Cette échelle est uniquement utilisée par la GIA, donc les diamants qui n’ont pas été contrôlés par la GIA ne bénéficient pas d’une « note » de pureté utilisant ce système.

5) Le poids d’un diamant (carat) :

A) Le carat du diamant :

Le dernier élément des 4C à prendre en compte est le poids. Il est mesuré par le carat, l’unité de mesure du poids des diamants, qu’il ne faut surtout pas confondre avec le carat utilisé comme unité de mesure de la pureté pour l’or et les autres métaux précieux. Vous pouvez jeter un œil à notre article sur les carats de l’or et du diamant pour comprendre la différence.

Le système de mesure du carat n’est pas compliqué à comprendre. Tout d’abord, il faut savoir que 1 carat = 0,2 gramme. Donc si votre diamant fait 1,5 carats, le diamant pèsera alors 0,3 gramme.

balance carat diamant

(Voici un exemple de balance à carat pouvant être utilisée par un diamantaire.)

B) Le système de points du diamant :

Les joailliers utilisent un système de points pour faciliter leur travail. Chaque centième de carat est égal à un point, c’est-à-dire qu’un carat est égal à 100 points. Donc si un diamant a 60 points, cela veut dire que c’est un diamant de 0,6 carat. Si le diamant est correctement taillé, le carat permet d’avoir les proportions exactes de la pierre, par exemple un diamant taillé de 0,4 carat aura un diamètre de 4,8 millimètres. Vous pouvez voir ci-dessous le diamètre des diamants taillés en fonction de leur carat :

Diamètre des diamants taillés

C) Le prix d'un diamant en fonction de son carat :

Il est important de savoir que les prix des diamants ne sont pas proportionnels à leur carat. Autrement dit une pierre de 2 carats étant beaucoup plus rares qu’une pierre de 1 carat, celle-ci sera beaucoup plus chère que le double du prix de la pierre à un carat. Il faut bien comprendre que les prix augmentent de manière exponentielle en fonction du carat du fait de la rareté des diamants les plus imposants.

Un autre élément est important à prendre en compte. Ce sont les poids critiques, en effet le prix d’un diamant n’augmente pas à chaque carat supplémentaire, mais à chaque fois qu’un poids critique est atteint. Voici la liste des poids critiques : 0,30 carat, 0,40 carat, 0,50 carat, 0,70 carat, 0,90 carat, 1,00 carat, 1,50 carat, 2,00 carat, 3,00 carat, 4,00 carat, 5,00 carat et 10,00 carat. Le prix d’un diamant augmente à chaque poids critique, c’est-à-dire qu’un diamant de 0,39 carat ne vaudra pas du tout le même prix qu’un diamant de 0,4 carat. Il est même possible par exemple qu'un diamant à 0,89 carat soit évalué à 0,90 carat pour atteindre le poids critique et voir sa valeur et son prix beaucoup augmenter. Il est donc important de faire attention aux "arnaques", lorsque l’on décide d’acheter un diamant. Vous pouvez vous renseigner auprès d’un bijoutier ou d’un joaillier de confiance, pour obtenir plus d’informations.

6) Rangez vos diamants correctement :

Si jamais vous possédez un bijou avec un diamant, faites attention à ne pas vous le faire voler. Mais sachez surtout que le risque principal n’est pas le vol, mais la perte. Un humain a beaucoup plus tendance à perdre les choses qu’on ne le pense. Il est en fait assez rare de se faire voler. Pour pallier la perte de vos bijoux, il existe une solution ! Cette dernière est d’opter pour un présentoir à bijoux. Utiliser un présentoir à bijoux pour ranger ses bijoux diminue par trois les risques de pertes. Vous pouvez consulter nos produits en cliquant sur l’image ci-dessous.

Présentoir à bijoux